Les 5 meilleurs livres d’Eric-Emmanuel Schmitt

Eric-Emmanuel Schmitt est un écrivain, romancier, nouvelliste, auteur de pièces de théâtre, né le 28 mars 1960 à Sainte-Foy-Lès-Lyon et naturalisé belge en 2008. Enfant il se passionne déjà pour le théâtre et assistera avec sa mère à une représentation de Cyrano De Bergerac qui le bouleversera et sera décisive pour son avenir. 

Adolescent, il se lancera dans l’écriture de pièces de théâtre qu’il mettra en scène et jouera dans son lycée. Son amour de la philosophie le sauvera d’une adolescence rebelle, après son bac il choisira d’étudier en hypokhâgne. Reçu au concours de l’Ecole Normale Supérieure, il en sortira diplômé et sera agrégé de philosophie en 1983. Il deviendra professeur de philosophie dans un lycée et maître de conférence à l’université de Chambéry. 

Toujours passionné de théâtre, il s’imposera sur la scène artistique avec  l’écriture de sa deuxième pièce « Le Visiteur » qui obtiendra trois prix lors de la Nuit des Molières en 1994. Suivront d’autres pièces : « Variations énigmatiques », « Petits crimes conjugaux», « Hôtel des deux mondes », « Monsieur Ibrahim et les Fleurs du Coran » « Oscar et la Dame Rose »…  Ses pièces sont couronnées de nombreux prix dont le Grand Prix du Théâtre de l’Académie Française et rencontrent un franc succès auprès du public et de la critique. Elles sont aujourd’hui traduites et jouées dans plus de cinquante pays. 

Dans les années 2000, il publie plusieurs romans et nouvelles « Oscar et la Dame Rose », « L’Évangile selon Pilate », « La Part de l’autre », « Milarepa », « L’Enfant de Noé », « Odette Toulemonde », « Les 10 enfants que madame Ming n’a jamais eus »… 

Nombreux sont ces livres adaptés au cinéma ou publiés et mis en scène simultanément au théâtre. Grand mélomane, amoureux de musique et des opéras de  Mozart, il traduit « Les noces de Figaro » et « Don Giovanni ». 

En 2016, il est définitivement reconnu par ses pairs et devient membre du jury de l’Académie Goncourt. 

En 2019 il publie « Journal d’un amour perdu » dans lequel il se livre de façon intime sur le deuil douloureux et difficile de sa mère.


Les 5 meilleurs livres d’Eric-Emmanuel Schmitt : 

 

« Oscar et la Dame Rose » publié en 2002 et adapté au cinéma en 2009 : Oscar dix ans est atteint d’un cancer et séjourne pendant 12 jours à l’hôpital. Accompagné et aidé par Mamie Rose, une vieille dame bénévole qui lui rend visite tous les jours, il écrit des lettres à Dieu. Entre souffrance, espoir et désespoir et grâce à l’amour de Mamie Rose, Oscar s’approchera pas à pas de la mort…

 

« Les dix enfants que madame Ming n’a jamais eus»  publié en 2012 : Comment l’énigmatique madame Ming peut-elle prétendre avoir dix enfants dans une Chine où la natalité est si réglementée ? C’est ce qu’essaie de comprendre cet homme d’affaire européen lorsqu’il rencontre, dans le sous-sol de ce luxueux hôtel d’Yunhai, madame Ming qui officie comme « dame pipi ». Entre confidences imaginaires ou réelles et citations de Confucius, madame Ming donne une leçon de vie à cet homme sans attaches.   

 

« Odette Toulemonde » publié en 2006 et adapté au cinéma en 2007 : Huit nouvelles qui racontent des histoires de femmes dont « Odette Toulemonde ». Une femme à l’existence banale et modeste bien plus heureuse que son idole, l’écrivain célèbre Balthazar Balsan qui mène une vie adulée et confortable. La rencontre entre les deux protagonistes va bouleverser et donner un sens à la vie de l’écrivain peu apte au bonheur.

 

« La part de l’autre » publié en 2001 : Que serait-il arrivé si Adolphe Hitler en 1908 n’avait pas été recalé au concours d’entrée de l’Académie des Beaux-Arts de Vienne ? Quel aurait notre destin et celui du monde si le tyran nazi qu’il est devenu n’avait pas été humilié. Eric-Emmanuel Schmitt passe de la réalité à la fiction en nous révélant la psyché d’Adolphe H. admis au concours, heureux et épanoui dans un univers artistique et celle tristement connue d’Hitler.

 

« Milarepa » publié en 1997 : Simon rêve qu’il est Svastika la réincarnation de l’oncle de Milarepa, le célèbre ermite tibétain du XIème siècle. Pour briser le cycle des renaissances selon la tradition boudhiste et la haine de Svastika qui hante ses nuits, Simon doit raconter l’histoire de l’oncle et du neveu. Difficile tâche lorsque rêve et réalité se confondent.

 

Oscar a dix ans et il vit à l'hôpital. Même si personne n'ose le lui dire, il sait qu'il va mourir. La dame rose, qui le visite et « qui croit au ciel », lui propose d'écrire à Dieu pour qu'il se sente moins seul. A travers cette correspondance originale le récit aborde, du point de vue de l'enfance, des questions philosophiques et existentielles : la maladie, la souffrance et la mort, la rencontre avec l'autre et avec le mystère... Les nombreux passages de paroles rapportées permettront aux élèves de découvrir ou d'approfondir les techniques du dialogue argumentatif.

Madame Ming aime parler de ses dix enfants vivant dans divers lieux de l'immense Chine. Fabule-t-elle, au pays qui impose l'enfant unique ? A-t-elle contourné la loi ? Aurait-elle sombré dans une folie douce ? Et si cette progéniture n'était pas imaginaire ? L'incroyable secret de madame Ming rejoint celui de la Chine d'hier et d'aujourd'hui, éclairé par la sagesse immémoriale de Confucius.

«Cher monsieur Balsan, Je n’écris jamais car, si j’ai de l’orthographe, je n’ai pas de poésie. Or il me faudrait beaucoup de poésie pour vous raconter l’importance que vous avez pour moi. En fait, je vous dois la vie. Sans vous, je me serais tuée vingt fois.»
Odette Toulemonde.

La vie a tout offert à l’écrivain Balthazar Balsan et rien à Odette Toulemonde. Pourtant, c’est elle qui est heureuse. Lui pas. Leur rencontre fortuite va bouleverser leur existence. Huit récits, huit femmes, huit histoires d’amour. De la petite vendeuse à la milliardaire implacable, de la trentenaire désabusée à une mystérieuse princesse aux pieds nus en passant par des maris ambigus, des amants lâches et des mères en mal de filles, c’est une galerie de personnages inoubliables qu’Eric-Emmanuel Schmitt poursuit avec tendresse dans leur quête du bonheur.

Que se serait-il passé si l'Ecole des beaux-arts de Vienne en avait décidé autrement ? Que serait-il arrivé si, cette minute-là, le jury avait accepté et non refusé Adolf Hitler, flatté puis épanoui ses ambitions d'artiste ?

Cette minute-là aurait changé le cours d'une vie, celle du jeune, timide et passionné Adolf Hitler, mais elle aurait aussi changé le cours du monde... »

TOP 5 livres
Milarepa Eric-Emmanuel Schmitt Roman

Simon fait chaque nuit le même rêve dont une femme énigmatique lui livre la clef : il est la réincarnation de l'oncle de Milarepa, le célèbre ermite tibétain du XIe siècle qui vouait à son neveu une haine inexpiable. Pour sortir du cycle des renaissances, Simon doit raconter l'histoire des deux hommes, s'identifiant à eux au point de confondre leur identité à la sienne. Mais où commence le rêve, où finit le réel ? Eric-Emmanuel Schmitt, dans ce monologue qui est aussi un conte dans l'esprit du bouddhisme tibétain, poursuit son questionnement philosophique : la réalité existe-t-elle en dehors de la perception que l'on en a ?

Les nouveautés Livres

Des nouveaux livres, voici toute l'actualité à découvrir

Voir toutes les nouveautés