Les Meilleurs Romans Graphiques de tous les temps !

Un Roman Graphique est une Bande Dessinée qui s'apparente à un roman du point de vue du scenario et de format. Les romans graphiques développent des histoires complexes et proposent un traitement graphique en général très original. Le terme est d'origine américaine (Graphic Novel) où les auteurs souhaitaient distinguer leurs oeuvres pour adultes des "comics" qui sont à l'origine des BDs plutôt pour les jeunes...

Voir le TOP 100 des bd roman graphique

Le top 5 des bd roman graphique

Les Fivers ont adoré ces bd, voici les meilleures BDs roman graphique de tous les temps…

Récompensé par le prix Pulitzer, Maus nous conte l'histoire de Vladek Spiegelman, rescapé de l'Europe d'Hitler, et de son fils, un dessinateur de bandes dessinées confronté au récit de son père. Au témoignage bouleversant de Vladek se mêle un portrait de la relation tendue que l'auteur entretient avec son père vieillissant.

Avec le tome I du Maus d'Art Spiegelman, les lecteurs avaient fait la connaissance de Vladek Spiegelman, Juif polonais rescapé des camps de la mort, et de son fils, Art, dessinateur aux prises avec son père. Le terrifiant parcours de ce dernier et l'Histoire elle-même s'y conjuguaient déjà. Le tome 2, tant attendu, toujours en BD, dont les personnages ont des têtes d'animaux - les Juifs sont des souris, les Nazis des chats -, nous conduit des baraquements d'Auschwitz aux bungalows des monts Catskill, dans l'Etat de New York. Bestiaire insolite, qui nous ôte brutalement le plus vague sentiment de familiarité, Maus exprime l'indicible sans sombrer dans le grotesque. En deux temps - les années 75-80, cadre temporel de ses conversations avec Vladek et, en flashback, les années 30-40, époque des événements racontés - Spiegelman dessine la mémoire. Drame en cinq actes, pour une double survie : celle du père, mais aussi celle du fils qui se débat pour survivre au survivant. Une épopée en bulles.

Pourquoi ils aiment Maus

Je pèse lourd. Des tonnes. Alliage écrasant de lard et d'espoirs défaits, je bute sur chaque pierre du chemin. Je tombe et me relève, et tombe encore. Je pèse lourd, ancré au sol, écrasé de pesanteur. Atlas aberrant, je traîne le monde derrière moi. Je pèse lourd. Pire qu'un cheval de trait. Pire qu'un char d'assaut. Je pèse lourd et pourtant, parfois, je vole.

Pourquoi ils aiment Blast

Blacksad est détective privé. Banal. Il a perdu pas mal d'illusions sur le monde qui l'entoure. Banal aussi, quand on exerce ce genre de profession. Mais ce qui est plus original, c'est qu'il est un chat. Dans cette série, d'ailleurs, tous les personnages sont des animaux. Mais n'allez pas imaginer qu'ils en oublient pour autant les turpitudes humaines. Au contraire. Dans ce décor de l'Amérique des années 50, en matière de turpitudes, il y a de quoi faire. Blacksad a depuis longtemps renoncé à croire que le monde peut marcher droit. Mais quand il a l'occasion de remettre un peu de justice dans ses rouages, il n'hésite pas. Cette fois, il a fort à faire. Une bande de politiciens professe des idées - si l'on peut appeler ça des idées - qui n'ont rien de sympathique : pour eux, seuls les individus de couleur blanche sont dignes d'intérêt. Les autres ne méritent que d'être des citoyens de seconde zone. Blacksad va être confronté à ces charmants humanistes dans le cadre d'une enquête sur la disparition d'une petite fille noire. Ses recherches vont lui apprendre qu'il faut se méfier des apparences. Et qu'en matière de machination, il n'avait encore rien vu.

C'est le deuxième volume de cette série policière et animalière. "Quelque part entre les ombres", le premier tome de la saga, avait frappé très fort d'emblée. Pas tellement par son scénario, qui restait assez classique. Mais surtout par son graphisme époustouflant, signé Juanjo Guarnido, jeune dessinateur embauché au sein des studios Disney. Autant dire que son dessin ne manque ni de mouvement ni de dynamisme. Dans "Quelque part entre les ombres", Guarnido subjuguait le lecteur par ses mises en scène, ses somptueuses couleurs et la force d'expression de ses personnages. Dans ce deuxième volume, il fait montre d'un talent identique. Il a simplement renoncé à en mettre plein la vue à grands coups de scènes impressionnantes et de cadrages dignes du meilleur cinéma américain. Ses personnages expriment toujours avec autant de force leurs tourments intérieurs et leurs sentiments. N'allez pas croire le contraire sous prétexte qu'il s'agit de bande dessinée animalière, surtout : à la manière d'une série fameuse, celle des enquêtes de l'inspecteur Canardo, rien de tel que des animaux pour traduire toute la complexité et tous les méandres de l'âme humaine.
D'ailleurs, puisque l'on parle d'âme, sachez que le prochain "Blacksad" s'intitulera "Âme rouge". C'est une bonne nouvelle : cela signifie donc que la série va continuer. Tant mieux. On avait fini par s'habituer à cette figure de privé amoché par la vie et ses coups durs, mais qui garde quand même la volonté de faire le bien autour de lui chaque fois qu'il en a la possibilité. Pour l'instant, contentez-vous de savourer ce deuxième "Blacksad" : sa noirceur et, surtout, son dessin littéralement fascinant ont de quoi vous faire patienter un bon bout de temps en excellente compagnie.

Pourquoi ils aiment Arctic-nation - Blacksad

Les tribulations du minable détective John Difool, lancé à la recherche du précieux et convoité Incal. Le chef d'œuvre de Moebius et Jodorowsky. 1 VOLUME PARU -- HISTOIRES INDÉPENDANTES. Une œuvre violente, drôle, sexy, philosophique sublimée par le graphisme renversant de Mœbius. Dans un futur lointain, une autre galaxie ou un autre espace temps, l'Incal et l'immense pouvoir qu'il confère exacerbent toutes les convoitises. John Difool, minable détective de classe R adepte d'homéoputes et de bon ouisky se retrouve embarqué malgré lui dans cette course à l'Incal. Il aura affaire à des mouettes qui parlent, des extraterrestres idiots, un empire dictatorial ultra violent, des rats de 15 mètres commandés par une déesse nue, une bataille mémorable dans une fourmilière, une secte adepte des trous noirs, et enfin une bataille intersidérale entre le bien et le mal. L'ALBUM : Couleurs d'origine restaurées.

Pourquoi ils aiment L'incal

Dans « Persépolis », Marjane Satrapi, née en 1969, se souvient de son enfance en Iran, dans une famille intellectuelle et d'avant-garde. La petite Marjane rêve d'être prophète, se découvre une conscience de classe et lit « Le Matérialisme dialectique » en BD. Mais elle se souvient aussi de l'histoire de son pays, de la montée en puissance des islamistes et de l'année où le port du foulard est devenu obligatoire.
Une bande dessinée autobiographique tour à tour drôle, tendre et grave.

Pourquoi ils aiment Persepolis

Voir le TOP 100 des bd roman graphique

Découvrez leurs fivorites

Nos Tops Fivers vous invitent à découvrir les fivorites de leur vie

Les nouveautés BD

Des nouveautés BD, voici toute l'actualité à découvrir

Voir toutes les nouveautés

Tout savoir sur les bd roman graphique

Un Roman Graphique est une Bande Dessinée qui s'apparente à un roman du point de vue du scenario et de format. Les romans graphiques développent des histoires complexes et proposent un traitement graphique en général très original. Le terme est d'origine américaine (Graphic Novel) où les auteurs souhaitaient distinguer leurs oeuvres pour adultes des "comics" qui sont à l'origine des BDs plutôt pour les jeunes.

Parmi les plus grands romans graphiques on peut citer "Mauss" d'Art Spiegleman qui a remporté le Prix Pullitzer, "Blast" de Manu Larcenet.

Plus recemment, "L'Arabe du futur" de Riad Sattouf a été un succès retentissant. Mais le roman graphique est présent partout dans le monde.

Aux US, on peut citer l'auteur culte, Joe Sacco, dont la dernière BD, "Payer la Terre" est un vrai régal et d'autres très grands auteurs comme Alan Moore avec l'une des BDs cultes "WatchMen". En continuant à tourner autour de la terre pour y chercher d'autres grands maîtres du roman graphique, on se doit de citer l'oeuvre magnifique de Jiro Taniguchi "Quartier lointain" et Katsuhiro Ōtomo avec "Akira" qui a mi-chemin entre le manga classique et le roman graphique.

Nous vous proposons de découvrir les meilleurs romans graphiques de la vie des membres de Fivorites. Vous avez d'abord le Top 5, c'est le best absolu et aussi la sélection du Top 100 des membres pour pouvoir lire du roman graphique à gogo pendant au moins 1 an ;-)

Top 5 des meilleures bds roman graphique par année