Le top 100 des meilleures bds

FIVO, suggère moi…

Le top 100 des bd

Les Fivers ont adoré ces bd, voici les meilleures BDs de tous les temps…

Guts, le guerrier noir, ne laisse sur son passage que cadavres et torrents de sang. Sur son cou, une marque mystérieuse le condamne à être poursuivi jour et nuit par des démons. Puck, l'elfe facétieux, croise un jour le chemin de cette machine à tuer.

L'avis de Jazzon, Fiver : Le manga est très sombre et mature l'histoire est poignante et l'évolution des personnages est énorme. Un manga que je conseille a tous ceux qui aime l'héroïc fantasy et les univers un peu dark.

Quand le Comédien, justicier au service du gouvernement, se fait défenestrer, son ancien allié, Rorschach, mène l'enquête. Il reprend rapidement contact avec d'autres héros à la retraite dont le Dr Manhattan, surhomme qui a modifié le cours de l'histoire. Alors qu'une guerre nucléaire couve entre les USA et l'URSS, tous s'interrogent : qui nous gardera de nos Gardiens ?

L'avis d'Ozzyman, Fiver : Lu à sa sortie en France entre 1987 et 1988, ce fut une claque ! Lisant des comics depuis longtemps et habitué à leur trame plus ou moins classique, la maturité de ce comics l’a fait entré immédiatement dans mon panthéon des BD. Plus de 30 ans après ma première lecture, je relis régulièrement les 6 album que comprennent cette saga avec toujours toujours autant de plaisir.

Nous sommes à l'ère des pirates. Luffy, un garçon espiègle, rêve de devenir le roi des pirates en trouvant le "One Piece", un fabuleux trésor. Par mégarde, Luffy a avalé un jour un fruit démoniaque qui l'a transformé en homme caoutchouc. Depuis, il est capable de contorsionner son corps élastique dans tous les sens, mais il a perdu la faculté de nager.
Avec l'aide de ses précieux amis, dont le fidèle Shanks, il va devoir affronter de redoutables pirates dans des aventures toujours plus rocambolesques.

Récemment adapté en dessin animé pour la télévision, One Piece remporte un beau succès au Japon. La sortie de ce manga en France permet à Eiichiro Oda de faire montre de tout son talent de graphiste et de narrateur.

Troy est un monde fascinant, où la magie intervient dans le quotidien de tous. Chacun en effet possède un pouvoir, petit ou grand, plus ou moins utile. L'un a le don de figer l'eau en glace, l'autre, le pouvoir d'émettre des pets colorés... Lanfeust, lui, sait fondre le métal d'un seul regard. Dans son village, il est donc tout naturellement devenu apprenti chez le forgeron. Mais le contact d'une épée venue des lointaines Baronnies révèle en lui une puissance exceptionnelle ; il ne dispose plus d'un don unique mais d'un pouvoir absolu et illimité. Accompagné du vieux sage Nicolède et de ses deux filles aux caractères si dissemblables, Lanfeust est emporté dans un tourbillon d'aventures au cours desquelles il croise les plus incongrues, les plus sur surprenantes et les plus dangereuses des créatures.

Le Joker s'est à nouveau échappé de l'asile d'Arkham. Il a cette fois pour objectif de prouver Le Joker s'est à nouveau échappé de l'asile d'Arkham. Il a cette fois pour objectif de prouver la capacité de n'importe quel être humain de sombrer dans la folie après un traumatisme. Pour sa démonstration, il capture le commissaire GORDON et le soumet aux pires tortures que l'on puisse imaginer, à commencer par s'attaquer à sa chère fille, Barbara Gordon.

L'Avis de Josettedu33 (Fiver) : The Killing joke est la parfaite représentation du travail d'allan moore et Brian bolland. La relation dépendante, quasi amour/haine entre batman et le joker est très bien explorée. Les monologues me font encore frissonner et l'ambiance est maîtrisée de bout en bout grâce à la narration fluide et le style graphique de Brian Bollande.

Les dragon balls sont des boules de cristal magiques. Celui qui les réunit invoque un dragon qui réalisera ses voeux. Sangoku, Dendé, Végéta et tous les protagonistes de cette grande saga tentent de trouver les sept dragon balls qui, une fois le voeu exaucé, s'éparpilleront à nouveau dans l'univers.

Devenue un véritable phénomène de mode dès sa parution, cette série connaît un succès mondial auprès de toute une génération.

Tintin est un jeune reporter, toujours accompagné dans ses voyages par son fox-terrier Milou. Il est rejoint dans ses aventures par le capitaine Haddock à partir de l'album Le Crabe aux pinces d'or, puis par le professeur Tournesol dans Le Trésor de Rackham le Rouge. Sa route croise aussi très souvent celle des détectives Dupond et Dupont et plus épisodiquement celle de la cantatrice Bianca Castafiore, dont il fait la connaissance dans l'aventure Le Sceptre d'Ottokar.

Tintin est un grand voyageur : entre autres destinations, il se rend en URSS, au Congo belge, en Inde, en Égypte, en Chine et au Tibet, au Pérou et marche même sur la Lune.

La Saga des bds "Walking Dead" est une série d'anticipation où la planète a été envahie par les Zombie. Quelques groupes humains tentent de résisiter. Cette bande dessinnée à inspirer la série éponyme.

Le jour où il est sorti du coma, Rick s'est demandé s'il n'était pas en plein cauchemar. Autour de lui, tout a changé : les morts ne meurent plus, maispassent leur temps à dévorer les derniers humains. Rick est entouré dezombis, tout simplement. Son obsession : retrouver sa femme et son fils.En espérant qu'ils ont survécu dans ce monde devenu fou. D'une grandehumanité, "Walking Dead" se distingue par le soin apporté aux personnages,par ses dialogues et ses qualités d'écriture

    « Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ. Toute la Gaule est occupée par les Romains... Toute ? Non ! Car un village peuplé d'irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l'envahisseur. Et la vie n'est pas facile pour les garnisons de légionnaires romains des camps retranchés de Babaorum, Aquarium, Laudanum et Petibonum... »

Ce village gaulois d'Armorique résiste à l'envahisseur grâce à la potion magique préparée par le druide Panoramix, qui procure momentanément une force surhumaine à qui en boit.

La bande dessinée se focalise principalement sur l'un des habitants de ce village, Astérix, courageux guerrier, qui se sert non seulement de la potion magique mais aussi de son intelligence pour déjouer les plans de Jules César et défendre son village de l'envahisseur.

Gaston Lagaffe est engagé comme garçon de bureau à la rédaction de Spirou. Il est à la fois inventeur, chimiste, bricoleur, musicien et cuisinier. Sa principale occupation est pourtant la sieste, due à sa très grande paresse.

Il y a plus d’un siècle de cela, les Hommes vivaient en paix. Mais, un jour l’Humanité a presque été entièrement décimée par des êtres gigantesques, les Titans. Personne ne sait d’où ils viennent ! Une seule chose est sûre, ils semblent animer par un unique but : dévorer les humains, un par un ! Depuis, les derniers rescapés ont bâti une place forte, une cité cernée de hautes murailles au sein de laquelle vivent aujourd’hui leurs descendants. Ignorants tout du monde extérieur, ils se pensent au moins à l’abri des Titans ! Mais leurs vies basculent le jour où surgit un Titan démesuré…

Récompensé par le prix Pulitzer, Maus nous conte l'histoire de Vladek Spiegelman, rescapé de l'Europe d'Hitler, et de son fils, un dessinateur de bandes dessinées confronté au récit de son père. Au témoignage bouleversant de Vladek se mêle un portrait de la relation tendue que l'auteur entretient avec son père vieillissant.

Avec le tome I du Maus d'Art Spiegelman, les lecteurs avaient fait la connaissance de Vladek Spiegelman, Juif polonais rescapé des camps de la mort, et de son fils, Art, dessinateur aux prises avec son père. Le terrifiant parcours de ce dernier et l'Histoire elle-même s'y conjuguaient déjà. Le tome 2, tant attendu, toujours en BD, dont les personnages ont des têtes d'animaux - les Juifs sont des souris, les Nazis des chats -, nous conduit des baraquements d'Auschwitz aux bungalows des monts Catskill, dans l'Etat de New York. Bestiaire insolite, qui nous ôte brutalement le plus vague sentiment de familiarité, Maus exprime l'indicible sans sombrer dans le grotesque. En deux temps - les années 75-80, cadre temporel de ses conversations avec Vladek et, en flashback, les années 30-40, époque des événements racontés - Spiegelman dessine la mémoire. Drame en cinq actes, pour une double survie : celle du père, mais aussi celle du fils qui se débat pour survivre au survivant. Une épopée en bulles.

Light Yagami ramasse un étrange carnet oublié dans la cour de son lycée. Selon les instructions du carnet, la personne dont le nom est écrit dans les pages du Death Note mourra dans les 40 secondes !! Quelques jours plus tard, Light fait la connaissance de l'ancien propriétaire du carnet : Ryûk, un dieu de la mort ! Poussé par l'ennui, il a fait entrer le carnet sur terre. Ryûk découvre alors que Light a déjà commencé à remplir son carnet.

Redécouvrez l'épopée légendaire de Thorgal en noir et blanc dans une série d'intégrales de luxe !
Thorgal est une série légendaire à redécouvrir dans un format luxe : des planches en noir et blanc qui viennent sublimer le trait de Rosinski
Le premier volume ce te intégral rassemble les 6 premiers tomes de la série. Un deuxième volume regroupe le reste des albums.

Dès le début de l'histoire, Thorgal Aegirson est en mauvaise posture : il est enchaîné à un rocher et est condamné à mourir, noyé par la marée montante. Son crime est d'avoir osé aimer Aaricia, la fille du roi des Vikings du Nord, lui, le bâtard né d'on ne sait qui et on ne sait où. Il doit son salut à une magicienne qui le sauve en échange de son obéissance...

Blacksad est comme tous les "privés", désabusé et sans illusion. À un détail près : c'est un. chat, qui trimballe sa silhouette et ses idées généreuses dans l'Amérique des années 50. Grâce à son graphisme flamboyant, ses cadrages à couper lesouffle et ses ambiances dignes des meilleurs films noirs, Blacksad s'est déjà imposé en trois albums comme un classique du polar en bande dessinée. Blacksad est probablement l'une des plus belles BDs modernes.

Je pèse lourd. Des tonnes. Alliage écrasant de lard et d'espoirs défaits, je bute sur chaque pierre du chemin. Je tombe et me relève, et tombe encore. Je pèse lourd, ancré au sol, écrasé de pesanteur. Atlas aberrant, je traîne le monde derrière moi. Je pèse lourd. Pire qu'un cheval de trait. Pire qu'un char d'assaut. Je pèse lourd et pourtant, parfois, je vole.

C'est la rencontre essentielle de Gon, Léolio et Kurapika. Gon fait également la connaissance de Kirua, un adolescent du même âge que lui et aux capacités surprenantes. Ils vont devenir inséparables et leur amitié va prendre de plus en plus de place dans le déroulement de l'histoire. C'est une saga en 24 tomes.

Naruto est un garçon un peu spécial. Il est toujours seul et son caractère fougueux ne l'aide pas à se faire apprécier de son village. Malgré cela, il garde l'ambition de devenir un maître Hokage, la plus haute distinction dans l'ordre des ninjas, et ainsi obtenir la reconnaissance de ses pairs.

Songoku a bien grandi. Après avoir vaincu Piccolo Junior lors du Tenkaichi Budokai, le célèbre tournoi d’arts martiaux, il était parti épouser Chichi pour lui donner un fils, Songohan. Père et fils vivent dans l’harmonie et le bonheur, jusqu’au jour où débarque un extraterrestre du nom de Raditz. Possédant une queue de singe, il se présente à Songoku comme son frère aîné, et lui demande de le suivre pour l’aider à envahir d’autres planètes et accomplir son destin. Mais Songoku refuse, ce qui provoque la colère de Raditz : pour le forcer à se rallier à lui, il kidnappe Songohan et menace de le tuer. Devant la force de cet adversaire, Songoku n’a d’autre choix que de faire équipe avec son ennemi juré, Piccolo… Cette collection propose un photomontage des scènes clefs des différents épisodes de cette série, mis en pages comme une véritable bande dessinée. Une occasion de revivre scène par scène les célèbres épisodes de cette série culte !

Un avion de ligne à bord duquel le jeune Chinois Tchang se rendait en Europe s'est écrasé dans l'Himalaya. Tintin au Tibet (1960), pure histoire d'amitié, sans le moindre méchant, décrit la recherche désespérée à laquelle Tintin se livre pour retrouver son ami. Ce récit pathétique, qui rompt avec le ton extraverti des épisodes précédents, démontre que la fidélité et l'espoir sont capables de vaincre tous les obstacles, et que les préjugés - en l'occurrence, à l'égard de l'"abominable homme des neiges" - sont bien souvent le fruit de l'ignorance

Intégrale du cycle 1 : Cinq enfants se retrouvent du jour au lendemain seuls, dans un monde déserté par les adultes. Yvan, 9 ans, est un artiste peureux. Leïla, 12 ans, est bricoleuse et débrouillarde, un vrai garçon manqué. Camille, 8 ans, est une bonne élève, gentille et un brin moralisatrice. Terry, 5 ans, est un bambin turbulent et Dodji, 10 ans, a déjà le profil de l'ado à problèmes. Aucun d'entre eux ne se connaissait auparavant, mais désormais, ils doivent apprendre à se débrouiller tous ensemble. Seuls est une série de BD signée Gazzotti et Vehlmann que l'on ne lâche pas, tant l'ambiance urbaine pleine de mystère et d'angoisse donne envie d'en savoir plus.

Londres, fin du XXe siècle : plus personne n'ose résister au "Système". L'œil et l'oreille espionnent, le nez enquête, la bouche désinforme et la main fait régner l'ordre et la terreur. L'Angleterre a pris les couleurs du fascisme. La culture a été effacée. Pourtant quelqu'un ou quelque chose rôde dans les ruelles sombres. Il est vêtu comme un comédien, masqué d'un éternel sourire, cite Shakespeare, sauve les innocents, pose des bombes et préserve ce qu'il reste de la culture dans son musée des ombres.

Un anarchiste s'est glissé au cœur du système. Ni comédien ni tragédien, ni bouffon ni fou, ni fanatique ni terroriste, ou peut-être tout cela à la fois, il n'a pour nom qu'une initiale : V. V pour Vendetta. V pour Vengeance. À moins que ça ne soit pas aussi simple que ça...

Après les Watchmen, Alan Moore confirme son incomparable talent de scénariste et son habilité à construire des histoires complexes aux personnages fouillés, aussi riche en références littéraires et philosophiques que palpitant de bout en bout. Un univers unique remarquablement restitué par le trait épais et les couleurs pâles de David Lloyd. --Thomas Luntz

Blacksad est détective privé. Banal. Il a perdu pas mal d'illusions sur le monde qui l'entoure. Banal aussi, quand on exerce ce genre de profession. Mais ce qui est plus original, c'est qu'il est un chat. Dans cette série, d'ailleurs, tous les personnages sont des animaux. Mais n'allez pas imaginer qu'ils en oublient pour autant les turpitudes humaines. Au contraire. Dans ce décor de l'Amérique des années 50, en matière de turpitudes, il y a de quoi faire. Blacksad a depuis longtemps renoncé à croire que le monde peut marcher droit. Mais quand il a l'occasion de remettre un peu de justice dans ses rouages, il n'hésite pas. Cette fois, il a fort à faire. Une bande de politiciens professe des idées - si l'on peut appeler ça des idées - qui n'ont rien de sympathique : pour eux, seuls les individus de couleur blanche sont dignes d'intérêt. Les autres ne méritent que d'être des citoyens de seconde zone. Blacksad va être confronté à ces charmants humanistes dans le cadre d'une enquête sur la disparition d'une petite fille noire. Ses recherches vont lui apprendre qu'il faut se méfier des apparences. Et qu'en matière de machination, il n'avait encore rien vu.

C'est le deuxième volume de cette série policière et animalière. "Quelque part entre les ombres", le premier tome de la saga, avait frappé très fort d'emblée. Pas tellement par son scénario, qui restait assez classique. Mais surtout par son graphisme époustouflant, signé Juanjo Guarnido, jeune dessinateur embauché au sein des studios Disney. Autant dire que son dessin ne manque ni de mouvement ni de dynamisme. Dans "Quelque part entre les ombres", Guarnido subjuguait le lecteur par ses mises en scène, ses somptueuses couleurs et la force d'expression de ses personnages. Dans ce deuxième volume, il fait montre d'un talent identique. Il a simplement renoncé à en mettre plein la vue à grands coups de scènes impressionnantes et de cadrages dignes du meilleur cinéma américain. Ses personnages expriment toujours avec autant de force leurs tourments intérieurs et leurs sentiments. N'allez pas croire le contraire sous prétexte qu'il s'agit de bande dessinée animalière, surtout : à la manière d'une série fameuse, celle des enquêtes de l'inspecteur Canardo, rien de tel que des animaux pour traduire toute la complexité et tous les méandres de l'âme humaine.
D'ailleurs, puisque l'on parle d'âme, sachez que le prochain "Blacksad" s'intitulera "Âme rouge". C'est une bonne nouvelle : cela signifie donc que la série va continuer. Tant mieux. On avait fini par s'habituer à cette figure de privé amoché par la vie et ses coups durs, mais qui garde quand même la volonté de faire le bien autour de lui chaque fois qu'il en a la possibilité. Pour l'instant, contentez-vous de savourer ce deuxième "Blacksad" : sa noirceur et, surtout, son dessin littéralement fascinant ont de quoi vous faire patienter un bon bout de temps en excellente compagnie.

La Saga Largo Winch est l'une des épopées modernes les plus populaires en bande dessinée. L'histoire du gentleman milliardaire, enfant adoptif d'un magnat industriel. Largo Winch, c'est le James Bond de la bande déssinée. Chaque album nous emporte à travers le monde, en suivant notre héros traquer les vilains avec classe, en passant d'un jet à une limousine, d'un hotel de luxe à la jungle profonde. Largo, dont le charme fait tomber toutes les magnifiques femmes qui peuplent les cases de la bd, est un héros au grand coeur, qui malgré ses milliards demeure profondément humain et choisira toujours de défendre la veve et l'orphelin plutôt que ses propres intérêts ou ceux des puissants.

C'est une bande dessinée de pure style ligne claire, les couleurs sont somptueuses, l'action est particulièrement bien mise en image. Bravo à Philippe Francq le dessinateur ! On lit un Largo, comme on regarde une série policière, ça rebondit encore plus qu'une balle en plastique, ça fait du bien et c'est très rythmé. Donc bravo à Van Hamme (le scénariste), toujours aussi brillant dans son écriture.

Voila la liste de tous les albums de la Saga Largo Winch, à dévorer sans modération !

L'Arabe du futur relate l'enfance de l'auteur en Libye puis en Syrie, deux pays alors marqués par l'idéologie du socialisme arabe2. Il décrit son vécu dans le village rural de Ter Maaleh, notamment sa vie d'écolier, et la pression des traditions familiales.

Découvrez leurs fivorites

Nos Tops Fivers vous invitent à découvrir les fivorites de leur vie

Les nouveautés BD

Des nouveautés BD, voici toute l'actualité à découvrir

Voir toutes les nouveautés

Tout savoir sur les bd

Top 5 des meilleures bds par année